Qui sommes-nous ?


Vive l'Europe est un collectif de militants suprématistes Aryens.

Aguerri au militantisme classique de terrain, ainsi qu'aux diverses tactiques de résistances face aux dangers qui menacent de mort notre race.
Le site à pour but de prolonger leurs actions et leur pensée sur internet.


Professeur_Zeta.jpg
LE PROFESSEUR Z
Le Professeur Z, ou Professeur Zêta, est un Grand Maître multidisciplinaires reconnus internationalement.

Il œuvre depuis des décennies à la reconstruction et à la renaissance de notre race. La race des Seigneurs.
Le Professeur vas là où les âmes aryennes entendent l'appel. Il les forme et les prépare au prochain Ragnarök.

Ayant initié des centaines de disciples à travers le monde à la maitrise de la puissance de leur sang aryen.
Il peut aujourd'hui se consacrer à un travail plus exotérique.

Le Professeur ayant participé à la création de l'internet, il est présent de façon anonyme sur ce média depuis toujours.
Il illumine de sa sapience toutes les âmes qui viennent à lui. Embrasant en elles la flamme de la race.

Cocréateur dans les sphères céleste de la race aryenne, transcendant le temps et l'espace, le très saint Zêta à pour mission terrestre de sauver les derniers Aryens.

Si il échoue, il n'aura fait qu'ouvrir la voie au suivant, et ainsi de suite jusqu'à la victoire finale.

Cette planète est notre, que vive notre Race !








Dejuificator3_Born_in_Hell.jpg
LE DEJUIFICATOR
Le déjuificator est l'un des plus illustre disciple du Professeur Z.

Guerrier émérite issu des territoires francophones totalement africanisé, il a combattu sur tous les fronts comme professionnel.

Il est également un intellectuel de très haut niveau qui loue ses services aux rares nations encore soucieuses de préserver leur patrimoine racial.
Ses capacités de synthèse surclassent l'ensemble des forces ennemies, se qui lui permet de constamment avoir un tour d'avance.
Polyglotte parlant plus de 12 langues, il déjuive les blancs sur tout les continents.

Ses liens karmiques avec les peuples d'Asie lui confère une discipline naturelle dans l’enseignement qui est hors du commun.
Cela lui a permis de rapidement rayonner dans le cœur des différents acteurs internationaux qui luttent pour la survie de notre race.

Le déjuificator est aussi surnommé l'enseignant des enseignants.



Il condottiero
IL CONDOTTIERO

"Le condottiere (il condottiero, en italien) était, dans l’Italie féodale puis renaissante, un noble instruit qui maîtrisait les arts de la guerre. Corsaire continental, il arrivait qu’il fût si puissant, qu’il prenait le contrôle de la ville qu’un seigneur lui avait demandé de conquérir pour lui.

Notre condottiero contemporain, est un français au front romain, et à l’allure napolitaine, fière et racée. Sorti, comme d’autres miraculés, de la prison du marxisme égalitaire grâce à l’érudition, l'expérience et son instinct d’homme digne, il parcourt l’Europe d’aujourd’hui en tous sens depuis, pour prêcher la bonne parole.

Admirateur d’Adolf Hitler, il considère que le Führer n’en a pas fait assez, pêchant trop souvent dans ses décisions par excès de bienveillance. Pourquoi ne pas détruire la France enjuivée de 1940, plutôt que de la couper en 2, en laissant libre de se venger de lui la moitié restante ?

Idiotie. Gentillesse pure d'aryen. Fatale.

Convaincu, à contre-cœur, que l’âme française est morte avec Napoléon, et que notre pays voyait des femmes blanches déjà s’énamourer de nègres droits venus des colonies dès les années 1930, comme l’avait constaté avec horreur Alfred Rosenberg, il condottiero s’est fixé pour objectif de réveiller le peu de gaulois à qui il reste une volonté de vivre , en les engageant à construire « ailleurs ».

Là où les blancs peuvent encore exprimer leur génie, et être encouragés à le faire par un état solidaire et intransigeant, c’est-à-dire un gouvernement que n’a pas encore noyauté la Juiverie internationale. Il en reste encore quelques-uns. A vous de les fortifier de votre présence, et d’investir chez eux, pour en faire des pays prospères, où notre race préparera sa revanche.

Il condottiero est un combattant complet. Il sait que la plume vaut l’épée, et que tous ses savoirs n’ont de sens que s’ils sont transmis à notre progéniture, avant qu’il soit l’heure pour chacun de rejoindre Zeus, et de continuer l’aventure au ciel.

Il condottiero a déjà 4 enfants blancs avec sa merveilleuse femme, alors même que lui et son épouse n’ont pas encore 35 ans. Il compte bien en faire 4 autres encore. Car la surpopulation n’est un problème que sur une Terre remplie de non-blancs. Inversons le remplacement démographique à notre avantage, et demain, nous irons sur Mars ou d'autres planètes, pour y faire ce que nous avons déjà fait en Australie ou en Amérique du Nord : bâtir à partir du néant, un nouveau monde à notre image, c’est-à-dire un monde parfait."



Le_Sycophante.jpg
Le SYCOPHANTE
Le Sycophante n'est pas un corbeau ordinaire.

Il ne dénonce que l'infâme, celui qui détourne de la réalité par ces mots mielleux l'enfant qui sommeille en nous, gâche nos rêves en insinuant l'erreur et cela dès l'âge de compréhension.
Sa spécialité demande une grande maîtrise de la délation et de l'usage du mot, vulgaire et aussi de qualité, sans pour autant plagier des auteurs, comme le font si souvent les menteurs qui trompent le peuple en leur vendant la soupe, un brouet trop réchauffé au mensonge. Il s'inspire parfois de leur dialectique, n'essayant en rien à leur ressembler car sinon que serait la diversité en ce monde de dégénérés.

Il aime à recouper ses informations, s'introduire, non pas dans le fondement laissant cela à ceux poussé(e)s par la sodomie récréative ; mais dans le cerveau de l'infect(e) "loi du genre oblige", dans sa gestuelle, dans son phrasée, l'usage de ses motivations qui le pousse à agir.
A que cela demande beaucoup de temps. Une fois l'analyse en place, le moment délicieux est enfin à porter de son art.
Il dénonce, il suggère une piste, offre des mots, des gestes qui pour celui qui a ressenti la réalité sans savoir y mettre légendes ou définitions s'en trouve conforté dans ses propres conclusions. Ainsi l'on détruit l'immondice pervers par la mise en évidence dans la foi de la réalité de ses contradictions et mensonges éhontés servant à tromper et grignoter les économies de celui qui s'enlise dans son discours.
Ces moments ne sont point lubriques ou charnels pour le Sycophante, il ne représente qu'une étape et déjà ses recherches lui ont permis de mieux cernés un autre fieffé menteur. Sa quête est sans fin.

Alors Ami(e) utilise ton appendice neuronal pour mieux définir ta réalité. Ne te prononce jamais dans tes convictions. Un délateur n'en a pas. Il puise dans la vacuité de son futur sujet ses propres règles pour mieux les dénoncer.



Professeur Z

Auteur : Professeur Z

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

907 lectures