Les coqs de l'Est - L'avenir de l'Europe blanche est sa propre jeunesse


Nationalisme_raciale.jpg


Les coqs de l'Est - Youtube
L'avenir de l'Europe blanche est sa propre jeunesse

Je pourrais prendre des gants en prétendant que cet article n'a pas vocation à dicter une méthode pour les nuls du type "Comment éduquer son gosse" sous une forme impérative... cependant l'heure est trop grave étant donné que le tsunami de la culture du métissage fait des ravages à l'Ouest de l'Europe, sans compter la démission des parents blancs (pour les autres aucun problème de consciences - pondre sans s'en occuper) croulant sous les responsabilités salariales, délaissant leurs gosses devant des jeux-vidéo ultra-violent type GTA5 ou bien, pendant la semaine, dans les mains de l'éducation nationale nauséabonde les gavant à l'entonnoir de la propagande étatique. Maman gueule pendant que papa s'écrase... tous les archétypes ont été inversés comme la croix sacré d'un mauvais groupe de métal.

L'enfant de bas age, en plein éveil, capte les idées d'une manière fulgurante, le temps de détourner le regard cinq minutes et le voilà à gober le sein mort de son professeur gauchiste, le sang de ton sang prenant à tort ce professeur pour sa propre mère qui ne cesse de lui chanter des comptines ventant les bienfaits de l'égalité des genres, ou plus tard, les heures les plus sombres de notre histoire.
​Sans compter les détails comportementaux nous échappant et n'appartenant qu'au monde des enfants et adolescents se raccrochant à ce qu'ils peuvent dans une période de léthargie sociale, féminisée, émasculée, saupoudrée de sa culture du canapé et des week-ends sous chichon et sky coca. À deux trois choses près, c'est un peu ça le bras armée de la révolution des Nuit Deboutistes... une armée de bâtons de sucette élevés à la guerre des jeux-vidéo.

Pour l'anecdote, j'ai le souvenir d'une grognasse blonde faisant office de monitrice s'étant fâchée toute rouge parce que je jouais à touche pipi avec une petite copine durant la récréation... jouer à la poupée ne lui aurait surement pas posé problème.
Je me souviens également de cette petite fille en pleure durant le visionnage du reportage "nuit et brouillard" au collège, elle chialait littéralement, ce qui n'a pas pour autant motivé le professeur d'histoire à appuyer sur le bouton "stop". "Prends les charniers ramassés à la pelleteuse dans ta gueule ma douce enfant !" pour que jamais tu n'oublies ! JAMAIS ! Heureusement, elle pouvait se lamenter un peu dans les bras d'un alpha noir lobotomisé au rap-game pendant les entractes. Ce noir que les petits blancs à petites bites trouvaient cool et décontracté.
J'ai également le souvenir d'un bobo blond à tête de hamster arborant fièrement le visage du Che sur son sac à dos... il doit refaire le monde avec ses semblables à la machine à café d'un des bureaux de la défense à l'heure qu'il est.

Vous comprenez donc pourquoi il faut à tout prix épargner nos futurs enfants de la sphère d'influence gravitant autour de nos gosses si sensibles à l'environnement ambiant qui nous échappe. Sous l'effet de la prétention parentale - j'ai dit PRÉTENTION et non pression - (genre: "mon gosse est l'extension de moi même après tout, pas de raison qu'il m'échappe !"), vous pouvez y croire mais dans les faits... vous n'aurez qu'une emprise minimale sur vos enfants. L'ingénierie sociale a été pensé pour vous les prendre et de la manière la plus subtile.
Le rêve de votre fille à qui vous avez pris le soin d'épargner le visionnage d'Aladin sera, contre votre volonté, de sucer une queue à la couleur d'un étron parce que la transgression de l'impératif paternel est un bonbon sucré tentant tendu par la main du libéralisme.

Si nous souhaitons avancer, il sera fortement conseillé de voguer dans un courant favorable à notre cause car se faire un nid dans la dictature socialiste républicaine, c'est ramer bêtement dans le sens contraire du courant...
la situation est trop critique pour s'imposer une course aux handicaps. Il faut abandonner l'idéologie utopique type Spartacus sans armes et sans renforts, ce type de pensée tient du domaine de la puérilité mêlée à la suffisance de l'entre-soi pure.

L'histoire que l'on tente de vous cacher nous l'a démontré, l'union blanche parfaitement organisée est l'arme humaine la plus puissante qu'il soit. Il n'est pas possible de créer un royaume harmonieux sur les terres du socialisme minées. Nous devons être efficaces et mettre toutes les chances de notre côté car le temps est compté.

Les pays de l'Est (L'Ukraine dans notre cas) nous offre cette possibilité, à savoir s'occuper du four et du moulin pendant que nos gosses évoluent dans un cadre où les interactions (sans même parler du rapport homme/femme qui est exemplaire) sont simples, saints et à l'abri du nuage gris des concepts de l'occident qui a su plomber avec brio la France qui ne tire sa notoriété auprès des étrangers que par le biais de ses propres cendres (la spéculation se glisse même dans la nostalgie).

Pendant que nous remettrons le village d'Astérix au goût du jour dans les carpathes Ukrainiennes ou même au cœur des grandes villes. Je les imagine - en lâchant le litre dans mon pantalon je dois l'avouer - pondre des titres de reportages Arte tout en faisant des gros plans sur la barbak sanguinolente qu'on s'apprêtera à bouffer ensemble "Dans le cœur de la secte nationaliste raciste"... car oui... toutes les mouvances cherchant à s'émanciper, se délivrer des "valeurs" républicaines, du carcan libérale, sont à pointer du doigt et à abattre sur le champ ! Aucune alternative n'est possible dans le monde de la dictature de la tolérance. Ne pas sucer la queue de Moustapha, c'est déjà être victime du syndrome Jean Pierre-Pernault... nous ne voulons pas vivre aux côtés de Moustapha ! Ce projet de vie ne nous intéresse pas. lisez bien Sarkozy et compagnie: CE - PROJET - DE - VIE - NE - NOUS - INTÉRESSE - PAS.
Imaginez cette formidable épuration naturelle... toute la crème blanche renforçant l'idéal raciale pour d'abord créer un rempart et par la suite repenser la reconquista pendant que tous les gauchistes et leurs enfants se feront Bataclaniser tout en se paluchant sur des concepts qui n’appartiennent qu'à eux. Y a bon n'est-ce pas ?

Il est grand temps de remettre au goût du jour le principe de la splendeur blanche qui est tant discriminé par chez nous (aurait-on touché au point sensible ? Tiens tiens... intéressant.). De notre survie dépend l'unification des nôtres, et ceci commence dès le plus jeune age. Elevons nos enfants dans un cadre favorable et loin d'un idéal qui n'est pas semblable au notre. Venez nous rejoindre à l'Est ! ;)


​Florent Lambert - 13.11.16



Professeur Z

Auteur : Professeur Z

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

1258 lectures

À voir également

La député Nadia Savtchenko s'insurge «contre les youpins» qui dominent l'Ukraine !

La député Nadia Savtchenko s'insurge «contre les youpins» qui dominent l'Ukraine ! Lors d'un...

Lire la suite

Cosmologie.jpg

Cosmologie de l'homme

Cosmologie de l'homme La question centrale posée dans l'Iliade peut s'exprimer ainsi : l'homme...

Lire la suite

ethnonationalisme.png

RAHOWA 73 - L'ethnonationalisme

RAHOWA 73 L'ethnonationalisme Il existe une autre stratégie que la nôtre (L'église du Créateur) au...

Lire la suite

Ingrid_Rimland_Zundel.jpg

Ingrid Rimland Zundel est décédé

Ingrid Rimland Zundel est décédé Ingrid Rimland, épouse de Ernst Zundel, est décédé ce 25 octobre...

Lire la suite

L'extrême droite antiraciste

L'extrême droite antiraciste Extrait : Ce discours social antiraciste a tout pour plaire à Ali...

Lire la suite

En finir avec Dieudonné

En finir avec Dieudonné horizonquebecactuel.com Alexandre Cormier-Denis Le militant antiraciste et...

Lire la suite

Nous_sommes_des_raciaux-socialistes.jpg

RAHOWA 73 - Nous sommes des raciaux-socialistes

Nous sommes des raciaux-socialistes Adolf Hitler était un national-socialiste. Il plaçait l'intérêt...

Lire la suite

Les jeunes quittent les métropoles

Les jeunes quittent les métropoles Les grandes villes sont mortes. Rien ne peut, rien ne doit les...

Lire la suite