Suavelos - Vincent Lapierre, brillant alter-gauchiste





Suavelos - Vincent Lapierre, brillant alter-gauchiste

Un "nuancisme" permanent qui confine au gauchisme pur et simple

Vincent Lapierre nous a prouvé à la Main d’Or dans la dernière vidéo paru sur E.R que, loin d’être un « dissident » ou un « alternatif », il n’est que le représentant d’une énième variété de gauchisme qui étouffe les petits Blancs.

Son argumentaire, qu’on peut trouver sur Youtube, est en effet consternant de mauvaise foi. Il dit à un moment que tout le monde là est imprégné de gauchisme, qu’on nous a tous imposé le gauchisme comme idéologie et vision du monde par défaut, et en cela il a raison… mais il retombe dedans aussitôt et n’en ressort plus. Allons-y point par point.

L’essentiel de son discours consiste à déresponsabiliser intégralement les immigrés et les gens dits du tiers-monde. Il invoque la publicité, les sitcoms, le spectacle hollywoodien comme causes de l’immigration massive et de la capitalisation du Venezuela. Les phénomènes qu’il évoque sont réels, mais Vincent en fait un usage réducteur et unidimensionnel: il prétend que ces phénomènes suppriment toute responsabilité, que quand les gens font ce qu’ils font ils n’en sont pas responsables, comme s’ils n’avaient aucun libre arbitre, aucun caractère, aucune personnalité.
Les vénézuéliens achètent des BlackBerry ? La faute de l’Occident. Des gens plus ou moins foncés et agressifs viennent palper l’aide européenne en masse? La faute de l’Occident. Évidemment.

Tous ces gens choisissent de faire ce qu’ils font. Ils font des choix. Ils sont responsables. Ils sont « stimulés » peut-être, mais ce sont bien eux qui décident ensuite d’acheter ou de ne pas acheter, de venir ou de ne pas venir. Ils ont un libre arbitre.
Or, ne pas leur reconnaître cela, c’est leur ôter d’avance toute responsabilité sur leurs actes futures. Ce qui leur permet de faire n’importe quoi et ensuite de rejeter la responsabilité des conséquences sur les autres, en l’occurrence sur nous, Blancs, et sur cette civilisation qu’on doit peut-être rediriger, mais certainement pas accuser de tous les malheurs du monde, a fortiori quand elle a tant donné.

Vincent tend d’ailleurs à récuser l’aspect biologique, racial, ou même culturel des choix faits par les gens. Il oublie que les gens ont leur personnalité, leurs capacités propres… qu’ils sont déterminés intérieurement quand ils font des choix. Si les gens s’occidentalisent, s’ils vont en Europe, c’est qu’ils le veulent bien – s’ils violent sur nos terres c’est qu’ils le veulent bien.
La culture de la déresponsabilisation repose sur la négation de la biologie et du libre arbitre, d’une part, et aboutit à donner tous les droits aux catégories sociales déresponsabilisées d’autre part. La déresponsabilisation est une conséquence directe du gauchisme, et Vincent la propage.

En n’oubliant pas le double standard habituel, à savoir, seuls les gens dits du tiers-monde – catégorie inventée en Occident pourtant – ont droit au privilège de la déresponsabilisation, eux seuls ont droit au misérabilisme et au compassionnel, les petits Blancs comme Daniel Conversano n’y ont eux, pas droit. Ils sont coupables, ce sont des salauds complets, et rien ne saurait les excuser.

L’argument de Vincent sur les Vénézuéliens qui achètent des BlackBerry ressemble furieusement à un argument féministe de 3ème vague sur la « fausse conscience ». Les féministes disaient aux femmes, si vous consentez à une relation hétérosexuelle, vous ne consentez pas vraiment, vous êtes manipulées ou victimes de fausse conscience, car toute relation hétéro est un viol. Absurde? Vincent dit la même chose sur le Vénézuéla: les gens achètent… mais ne choisiraient pas vraiment, parce que, hop!, on invoque un phénomène mystérieux et tout-puissant qui déciderait à leur place ?

La déresponsabilisation gauchiste est ce dont nous sommes en train de crever. C’est en récompensant les bons comportements, en punissant les mauvais, en acceptant de pousser les nécessités de la défense jusqu’au bout s’il le faut, qu’on maintient une bonne sociabilité debout. Or, le gauchisme détruit ce processus normal en empêchant de récompenser les bons choix (« c’est pas ton choix, c’est la société et ton privilège« ), de punir les mauvais (« snif ouin c’est une victime en fait faut pas le punir, même s’il va récidiver 20 fois« ) et de se défendre (« on est tous humains donc faut pas se protéger… allez, baisse ta garde, comme ça je t’égorge lol, après je dirais que ce sera de ta faute« , responsabilité à géométrie variable).

Point de conclusion: soit on défend les petits Blancs, soit on est leur ennemi.
Quand on déresponsabilise nos remplaçants, nos envahisseurs, quand on déresponsabilise tous ces AGENTS dont les actes sont constamment sous nos yeux, en invoquant soit le « racisme structurel » soit le « capitalisme » soit le « sionisme », qui sont tous des excuses perpétuelles et mis à toutes les sauces, et des pseudo-causes indéfendables, on se fait l’ennemi des petits Blancs. Et on le choisit.
Sciemment.

Kim Noisette



Professeur Z

Auteur : Professeur Z

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

551 lectures

À voir également

Celtes_Blacksmith.jpg

A la découverte des métiers de nos ancêtres les Celtes

A la découverte des métiers de nos ancêtres les Celtes www.suavelos.eu Le Village Gaulois présente...

Lire la suite

jew_dna.jpg

Les Juifs, la génétique et la religion

Les Juifs, la génétique et la religion Les Juifs, comme on sait, forment un peuple jaloux de son...

Lire la suite

Comment les juifs ont détruit la civilisation romaine

Comment les juifs ont détruit la civilisation romaine Le christianisme a été fondé par les Juifs...

Lire la suite

Communautarisme_Conversano.jpg

Communautarisme - Il faut copier les méthodes des gauchistes pour s'entraider

Communautarisme - Il faut copier les méthodes des gauchistes pour s'entraider L'art de réseauter...

Lire la suite

Adolf Hitler : la lutte nécessaire pour la vie, l’idéalisme pour la civilisation

Adolf Hitler : la lutte nécessaire pour la vie, l’idéalisme pour la civilisation Mon Combat, plus...

Lire la suite

zay_jean.jpg

Éléments chante les louanges de Jean Zay

Éléments chante les louanges de Jean Zay En avril, nous parlions de la revue Réfléchir & Agir...

Lire la suite

Après sa nouvelle condamnation à de la prison ferme, Boris Le Lay réagit

Après sa nouvelle condamnation à de la prison ferme, Boris Le Lay réagit Il cumule aujourd’hui pas...

Lire la suite

Boris Le Lay encore condamné à de la prison

Bretagne : Boris Le Lay, le blogueur ultranationaliste encore condamné à de la prison JUSTICE : Il...

Lire la suite